Quelques notes de la Passerelle avant de faire le pont

Jeudi à l’aube du matin… Quatorze heures… Le cri strident du réveil déchire, implacable, la pénombre de la chambre. Je m’arrache à regrets à l’étreinte de la couette pour faire taire le coupable appareil. J’ai promis, je serai à l’heure dite chez l’amie qui déménage. Une dernière fois avant que je file, tu te blottis dans mes bras. C’est tendre et doux.

Je me lève, j’arrive sous la douche. L’eau chaude sur mon corps le rappelle lentement au monde des vivants, noie les derniers effluves des alcools d’hier soir. Les pintes et le bordeaux de la Passerelle ont nimbé la soirée d’un voile vaporeux. Ça et là, les phrases et les images entendues le transpercent.

« Arrête de me regarder comme ça, t’as un air trop bizarre ! » (Fûûlion, pardon, je le fais pas exprès)

La discussion avec Batims sur les roues de voiture. On dit que je me pose beaucoup de questions, mais c’est un euphémisme. Je (me) questionne comme je respire, comme l’indispensable battement qui égrène le temps où je suis en vie.

« J’ai besoin d’un exorciste ! » (Tatou)

Une escale dans un fauteuil profond, à la table de Laure, Veuve Tarquine et Kozlika.

« Tu es bi ? Ça, ça me troue le cul ! » (Sok, qui m’a posé la question après en avoir parlé à un sien camarade, me dit-il)
Je suis content de l’avoir incité à venir, il avait l’air de passer une bonne soirée.

Juliet », j’ai oublié de lui dire que j’avais aimé ses photos de Cracovie. Rencontré encore son amie Sskizo, que j’imagine imperturbable, exposant sa passion pour Phèdre devant un parterre d’étudiant-e-s fasciné-e-s (mais par qui ?)

« La marmotte, elle prend le papier, et elle confectionne un gode en origami. » (mmm, je suis en veine ces jours-ci)

L’effet small world. Cossaw s’approche du bar, tombe sur un copain de lycée.

« Un bisou ? » (Solveig)

19 réponses à “Quelques notes de la Passerelle avant de faire le pont”

  1. Tatou a dit :

    Ah oui ah oui. Faut que je passe une sérieuse annonce d’ailleurs.

  2. Sok a dit :

    J’ai un certain amour pour les phrases choc… Désolé !

    J’ai passé une bonne soirée, en effet. Je crains que ceux qui ont eu l’indicible malheur de devoir supporter ma compagnie ne puissent pas en dire autant…

  3. Melie a dit :

    Ca avait l’air fort sympatique comme soirée. Et même que ça pourrait donner envie de ressortir un peu de son trou (l’attrait des phrases folles, sans doute).

  4. Flion a dit :

    « Arrête de me regarder comme ça, t’as un air trop bizarre ! »

    Pfff… sortie du contexte ça fait comme si je t’avais insulté ou quelque chose dans ce goût la… N’importe quoi. T’es bien un Fûûmain !

  5. Thomas a dit :

    Sok, c’est à eux d’en juger et de le dire, range donc les vilains a priori dont tu aimes à t’affubler !

    Mélie, te verra-t-on alors le 1er juin ?

    Madame la Présidente, on ne se refait pas : je le suis, je le reste, hier, aujourd’hui et fûûmain.

  6. Melie a dit :

    Après le 16 juin Thomas… Je serai libre comme la brise du début d’été ! (et ce sera avec plaisir)

  7. Batims'Blog a dit :

    Paris carnet

    Un paris carnet sans compte rendu, c’est un peu comme un jour férié sans pont. Alors, fidèle au rendez vous des blogueurs parisiens, je me lance. Pour cette seconde participation, et probablement avant dernière, la passerelle était nettement moins…

  8. Batims a dit :

    Juliet est allée à Cracovie?! Mais faudra ABSOLUMENT que je lui parle alors! vite vite vite, le lien, il est ou??

  9. Batims a dit :

    Au fait Thomas, tu as vu le trackback, comment il marche bien? Tu as vu? La claaaaaasse! Merci pour tes explications

  10. Mel'O'Dye a dit :

    flap flap …. *vol circulaire observateur* … tiens, Thomas … coucou … flap flap …. ;-*

  11. Thomas a dit :

    Batims, cf. supra, je viens d’ajouter le lien. Bravo pour le trackback !

  12. Sskizo a dit :

    Tu as oublié de préciser que j’avais une extinction de voix, ce devait être insupportable de m’entendre ce jour-là, ils devaient tous se concentrer pour comprendre ce que je disais, d’où l’air infiniment fasciné sur leurs visages. Et pourtant. Enchantée d’avoir fait ta connaissance 🙂

  13. Flion a dit :

    OK, mais on peut obtenir la nationalité Fûû : Fûûlex est ambassadeur Fûûmain chez les Fûûs par exemple. De plus, Fûûthieu est le ministre du commerce et Fûûzlika a la double nationalité aussi. Et il y en a beaucoup d’autres… Donc on peut être un Fûûmain au départ, mais avoir les capacités pour devenir un Fûûmant !

  14. Solveig a dit :

    Joli récit 🙂

  15. cossaw a dit :

    J’ai encore l’impression d’être passé à côté d’une soirée où j’avais pourtant répondu présent… triste impression, d’ailleurs.

  16. Thomas a dit :

    Merci, Solveig !

    Cossaw, pourquoi « à côté » ? Il me semble t’avoir vu papoter avec pas mal de monde pourtant…

  17. Alma Erranta a dit :

    Tit chaton mouillée
    Douche glacée
    Non par ce qu’il s’est dit
    Mais par ce qu’il s’est écrit
    Balancé ici
    Sans aucun soucis
    Aurait pu l’apprendre
    Seule dans sa chambre
    Monde cruel
    Qu’est le virtuel
    Bien dommage
    Pour son pelage
    Tournicoti Tournicota
    Tit chaton s’en va

  18. Thomas a dit :

    Cruel virtuel, ou juste ému mis à nu.
    Dans d’autres contrées embarqué
    Mais pas enlacé.
    Parti délaissant
    Parti délaissé
    Parti détaché
    Parti déchiré
    Dans d’autres nuits
    Solitaires.

  19. Alma Erranta a dit :

    Cruel
    Duel
    D’ambiguités
    Tiraillé
    Entre deux sentiments
    Et pourtant
    Vouloir être solitaire
    Entouré de mystère
    Déroutant
    Attristant
    Trop le crier
    Pour s’en persuader(?)
    S’est à se demander
    S’il n’a pas été forcé
    Contre sa nature
    D’en faire sa cure

Laisser un commentaire